Le portail de la mobilité des apprentis du réseau

des Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Occitanie

Contexte

Avec le programme Erasmus +, la mobilité européenne des apprentis est largement encouragée pour favoriser l’acquisition de compétences et l’insertion professionnelle.

Le droit du travail français permet d’intégrer une période de mobilité en Europe au parcours de formation des apprentis. Les apprentis peuvent séjourner à l’étranger de 2 semaines à 12 mois dans les 27 pays de l’Europe pour découvrir un autre environnement professionnel.

Les avantages pour les jeunes

- Découvrir comment le métier s’exerce à l’étranger
- Acquérir des savoir-faire, des connaissances voire des compétences
- Transmettre ses savoir-faire
- Présenter son entreprise française à l’étranger
- Enrichir ses compétences linguistiques
- Développer des contacts professionnels, personnels…

Qui peut partir ?

- Le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de la région a développé le dispositif Ap n’ Go pour permettre aux apprentis d’expérimenter des séjours de 2 semaines en Europe.
- Ce dispositif est ouvert à tout apprenti inscrit dans un Centre de Formation d’Apprentis.

Les démarches

1. Donner son accord sur le projet de départ de l’apprenti. A l’étranger, le jeune reste en effet sous contrat d’apprentissage, donc sous le couvert et la responsabilité de l’entreprise française. Les périodes de mobilité ne peuvent pas être effectuées durant les congés de l’apprenti. Les périodes de mobilité n’engendrent pas de coûts supplémentaires pour les entreprises.

2. Signer la convention de placement qui précise les droits et les devoirs de chacun durant la période à l’étranger

3. Envoyer le formulaire pour le maintien au régime français de sécurité sociale d’un travailleur salarié détaché hors du territoire français à la Caisse primaire d’Assurance Maladie de son département. L’entreprise recevra un document confirmant que l’apprenti est bien couvert pendant sa période de mobilité.

4. En cas de soin à l’étranger, compléter le formulaire S3124A. En cas d’accident du travail à l’étranger, établir la déclaration d'accident du travail et l'adresser à la caisse d'Assurance Maladie en France.